Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Beah

DSC01277.JPG
Boîtier directement relié à Hydro-Sherbrooke


N’allez pas imaginer des choses, je parle d’énergie. En effet, à la maison, on a deux fournaises (chaudières), une qui fonctionne à l’huile (mazout), et l’autre à l’électricité, qui est la principale source d'énergie.


Au début des années 60 au Québec, les compagnies privées d'électricité ont été nationalisées sous l'égide d'Hydro-Québec. Comme cette nationalisation ne visait que les compagnies privées, les municipalités ont pu continuer d'administrer leur propre réseau, même si de nombreuses villes ont depuis cédé leurs installations à Hydro-Québec. Hydro-Sherbrooke est aujourd'hui le plus important réseau d'électricité municipal du Québec.


À Sherbrooke, l’électricité est produite à partir de 9 centrales hydroélectriques ; mais la plus grande partie de l’électricité est achetée à Hydro-Québec. Comme cette électricité n’est pas stockable, l’approvisionnement s’effectue en fonction de prévisions.


Si la demande d'énergie est supérieure à la puissance contractée, Hydro-Québec livre quand même l'électricité requise. Toutefois, Hydro-Sherbrooke doit alors lui défrayer des pénalités importantes. À l’inverse, si la demande est inférieure au contrat prévu, Hydro-Sherbrooke doit payer pour l'énergie non consommée.


C’est pourquoi, afin de contrôler le mieux possible les fluctuations, Hydro-Sherbrooke a mis au point des programmes de gestion énergétique, dont la bi-énergie résidentielle, avec un tarif bas et un tarif élevé.


Concrètement, en heure de pointe, c’est-à-dire lorsque la demande est très forte, le voyant HAUT TARIF du boîtier Hydro-Sherbrooke s’allume, une sonnerie retentit (je n’y suis pas encore habituée…), le chauffage bascule sur la fournaise à l’huile et l’électricité consommée coûte beaucoup plus chère.

DSC01285.JPG
En fait, on est même tri-énergie !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Biénergie 30/07/2013 23:39

Merci pour cet article. C'est très interessant!

Miss Lola 08/11/2007 03:08

Bon si vous le dites franchement comme ca bi pour bi-énergie! et vive la technologie bi.

louise 08/11/2007 00:53

Tout ça me rappelle notre confortable maison de Boucherville nous tenant bien au chaud pendant qu'à l'extérieur la température frisait les moins 25.   L' hiver australien dans notre maison était d'un tout autre ordre.  Plusieurs soirées ont été passé au salon pas trop loin de la petite unité de chauffage au gaz, emmitoufflé dans des jetés.

cammu 07/11/2007 23:50

Ben dis donc, j'ai été étonnée la semaine dernière d'apprendre à la radio locale qu'il existait un "Hydro-Sherbrooke"!J'en connaissais pas l'existance.:)

Dorian 07/11/2007 23:07

Ne pas imaginer des choses... quand j'ai vu le titre je me suis dis étrange ! étrange !!! et puis là je suis rassuré part ta bi-énergie... cela dis je ne sais pas si j'avais vraiment besoin d'être rassuré ,-)