Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Beah

DSC09328
Le merle ayant oublié de migrer se trouva comme tout nu lorsque la bise fut venue...

Aujourd'hui à Montréal, ces merles d'Amérique devaient regretter, sous les rayons d'un soleil impuissant et par des températures plus polaires que tropicales, de n'avoir pas suivi leurs congénères en Amérique Centrale, où ils ont l'habitude de se faire dorer les plumes à cette époque de l'année.

DSC09335
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louise 31/01/2010 02:40


Peut-être que les changements climatiques ont brouillés leurs habituels signaux de migration?  


Beah 02/02/2010 15:39


Peut-être, mais en l'occurrence, comme c'est à Montréal, je pensais que le fait de trouver de la nourriture en abondance les empêchaient de partir à temps. En tout cas, je n'en ai jamais vu à
Sherbrooke l'hiver.